aucun commentaire pour l'instant

Résumé de la 3ème communication : “Le synode sur la synodalité (1ère partie) : états des réflexions et perspectives”

D’entrée de jeu, le conférencier a tenu à distinguer les assises du synode de la déclaration Fiducia Supplicans et de tous les débats qu’elle a suscités. Il est essentiel de souligner, selon lui, que le synode est toujours en cours. Après avoir présenté un extrait de l’homélie de la messe d’ouverture qui souligne que le synode n’est pas un parlement, il a fait un exposé du rapport du synode suivant les trois parties qui le constituent:

📝Partie I : Le visage de l’Eglise synodale

📝Partie II : Tous disciples, tous missionnaires

📝Partie III : Tiser des liens, construire une communauté

En les commentant, il a essentiellement fait remarquer que le ministère de l’évêque est au service du peuple de Dieu. L’évêque est un père pour les prêtres et pour le peuple de Dieu. Il est serviteur et ne s’envoie pas lui-même en mission. C’est le Christ la référence de toute évangélisation, tâche au cœur de laquelle le travail des catéchistes tient une place de choix, témoignant ainsi de la nécessité de ne pas exclure les laïcs de la vie de l’Eglise. Dans la même logique, l’engagement des croyants en politique doit être intensifié car ils doivent être des témoins du Christ en milieu politique. Nous sommes tous en marche.

La troisième conférence a pris fin par l’énonciation de quelques perspectives d’avenir :

       📌Large diffusion du rapport de synthèse

📌Collecte des commentaires que suscite le document

📌Préparation assidue et efficace à la session prochaine (travail au niveau local)

Conférencier : Mgr Coffi Roger ANOUMOU, Evêque de Lokossa et Représentant de l’Eglise du Bénin aux assises du Synode.

Poster un commentaire

error: Contenu protégé !!