mostbetmostbet kz1 winlucky jet casino4rabet pakistanmostbet casinomostbet kz4rabet bdpinup login1winpin up azmosbet casinomosbet1winpin-up kzlucky jet1win4rabet loginpin upmostbet azpin upmosbet4a betmostbet india1win aviator1win online1win lucky jetlacky jetpin up casino1win casinopin up bettingparimatchмостбет кзmostbetslot 1winaviator1 win india1win sayti1win kz1win slotspin up casino indiapin upmostbet aviatorlucky jetmostbetaviator mostbet1win cassinolucky jet xparimatchpin up indiamostbet aviator login
aucun commentaire pour l'instant

Homélie du Vendredi 08 décembre 2023/ Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie

CELEBRATION DES 25 ANS DE PROFESSION RELIGIEUSE DE SR GENEVIEVE EN LA SOLENNITE DE L’IMMACULEE CONCEPTION

Fils et filles bien-aimés de Dieu,

Aujourd’hui, nous fêtons une femme, la toute belle, la toute comblée-de-grâce, Marie, Mère de Jésus, Mère de Dieu. Plus précisément, nous fêtons son immaculée conception. Dès les premiers siècles, la foi des chrétiens, à ce sujet, s’est progressivement affirmée. Marie, parce qu’elle avait été choisie pour être la Mère de Dieu, ne pouvait connaître la contagion du péché originel. Telle était leur conviction. Même Luther, père du protestantisme, en était convaincu. Il écrivait  dans un sermon en 1516 “Marie est la seule goutte soustraite par Dieu à l’océan du péché originel”.

Mais comment est-ce possible puisque tout homme naît entâché du péché originel? Les discussions étaient longues, très vives et parfois même violentes.

En novembre 1830, la Vierge Marie apparait à Cathérine Labouré à la rue du Bac à Paris. La Vierge se tenait debout sur un globe, avec aux pieds un serpent et tout autour apparaissaient les mots « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». Ces apparitions confortèrent la foi populaire en la conception immaculée de Marie sans réussir pour autant à trancher les débats théologiques. Il a fallu encore quatre ans de discussions pour que finalement le pape Pie IX proclame le dogme de l’Immaculée Conception le 8 décembre 1854. Quatre ans plus tard, en mars 1858, la Vierge apparait à Bernadette à la grotte de Masabielle à Lourdes et confirme: “Je suis l’Immaculée Conception”.

Ainsi, Marie, parce qu’elle a été choisie depuis toute éternité par Dieu pour être la mère de son Fils Jésus dont la mort et la résurrection devaient guérir notre humanité blessée par le mal, a été préservée par anticipation de cette blessure originelle. Par une grâce spéciale qui lui venait déjà de la mort et de la résurrection de celui qui allait devenir son fils, Marie a été sans péché originel dès le début de sa conception. Dieu avait préparé Marie à sa mission future de Mère de Dieu en lui accordant une grâce spéciale, en la rachetant avant l’heure. C’est la grâce de l’Immaculée Conception de Marie. Il n’y a aucun mérite. C’est de la pure grâce, de la pure gratuité.Et c’est ce jour de pure grâce accordée à une femme, Marie, que nous avons choisi pour rendre grâce avec autre femme, Geneviève, la toute souriante, la toute discrète.

Rendre grâce est bien plus que dire merci. Dire merci peut n’être parfois qu’un code de politesse pour personnes civilisées et bien éduquées. Or rendre grâce nous bascule dans un registre autre que celui de la politesse, des bonnes manières. Rendre grâce nous situe d’emblée dans le registre du don, de la libéralité, de la générosité et de la gratuité comme l’indique si clairement la fête de l’Immaculée Conception. On ne rend pas grâce pour ce qu’on mérite. L’action de grâce commence au seuil de la gratuité. On commence à rendre grâce quand on prend conscience de la gratuité renversante et hébétante du don reçu (la réflexion que nous menons en ce moment les jeudis).

Oui, Sr Geneviève, nous rendons grâce avec vous pour 25 ans de profession religieuse, parce que nous sommes conscients que, rigoureusement, mathématiquement, le seigneur ne nous doit rien mais qu’Il nous a tout donné gratuitement, par générosité et par amour. Voilà pourquoi, quand bien même tout ne réussirait pas dans notre vie comme nous l’aurions souhaité, quand bien même tout ne se passerait pas dans notre vie comme nous l’aurions aimé, dans la foi et l’espérance, nous continuerons à rendre gloire et grâce à notre Dieu. Car j’en suis convaincu, Dieu ne laisse jamais repartir les mains vides celui qui lui rend grâce. Il nous comblera au-delà de nos attentes.

Pour moi, le message central de cette fête de l’Immaculée Conception est celui-ci: quand Dieu choisit pour une mission, il en donne toujours la grâce correspondante. Quand Dieu nous invite à prendre un chemin difficile, il s’engage toujours à nous aider jusqu’au bout. Chère Sr Geneviève, je vous souhaite beaucoup de joie sur votre route de consacrée. La vie religieuse, elle est belle, profondément belle, malgré tout car Celui qui vous a séduite et à qui vous vous êtes donnée, il s’appelle “Emmanuel, c’est-à-dire, Dieu-avec nous”. Que ce temps de l’Avent nous conduise plus fortement à Lui dans la confiance et la joie. Que, par l’intercession de l’Immaculée Conception, votre vie donnée soit une fleur, un parfum agréable à respirer pour la gloire de Dieu et le bonheur de tous ceux et celles qui vous croiseront sur leur chemin. Amen

Père Bertrand DJOSSOU

Poster un commentaire

error: Contenu protégé !!