aucun commentaire pour l'instant

Le 08 décembre 2021, une journée gourmande d’événements, un souvenir mémorable…

Le bleu dans le firmament du ciel laissait couler la grâce mariale. Aujourd’hui 08 Décembre, jour de la solennité de l’Immaculée conception. Le jour leva tout doux son voile. A 8h, le soleil déployait déjà toute sa plage. Ses faisceaux grisaient les têtes et illuminaient les visages quand à 8h49 min, les ressorts du convoi de Mgr Dieudonné DATONOU s’étiraient devant le portail du Grand Séminaire Saint Gall de Ouida, deh. Ce jour ne porte pas que la solennité de l’Immaculée conception. Il est aussi l’occurrence choisie par son Excellence Mgr Dieudonné DATONOU, nonce apostolique près le Burundi pour porter vers Dieu son action de grâce après son ordination épiscopale le 20 Novembre 2021. Ce dernier, pour toute histoire, est le premier Nonce apostolique originaire du Bénin. Dans une ambiance exaltante, le convoi fut accueilli sous la tour de Saint Gall par une haie des grands séminaristes. « Benedictus qui venit in nomine Domini » tel est le chant emballé avec lequel le chœur des séminaristes embrasa les cœurs associés à la liesse et à la fierté de toute la communauté. Conformément aux us culturels, l’on mouilla la terre d’un bol d’eau à la descente de son Excellence, signe de bienvenue et souhait de paix. Monseigneur passa la haie en revue, saluant et exprimant sa gratitude avant de se retirer à la chapelle pour saluer le Maître de maison.

A 9h17 les séminaristes et les pères formateurs se retrouvèrent dans la grande salle, salle de conférence ordinaire du Grand Séminaire pour une conférence laissée à la charge de son Excellence autour du thème : la diplomatie du Saint siège : l’accord-cadre avec le Bénin. Monseigneur commença d’abord à exprimer l’émotion qui est la sienne en retournant sur ses pas et sur les lieux qui ont porté sa formation au sacerdoce ministériel. « C’est toujours émouvant de revenir sur son lieu de formation » laissa-t-il échapper. Son exposé connut une charpente tripartite. Il planta le décor par une brève historique de la diplomatie du saint Siège avec les légères nuances entre diplomatie pontificale, diplomatie du Saint siège et la diplomatie du Vatican. Ensuite, il aborda la nature de la diplomatie du Saint Siège et arbora une vue panoramique de celle-ci. Enfin, il se fit plus large et systématique sur le déploiement et les clauses de l’accord-cadre de l’éEtat au Bénin avec le Saint Siège. Ce fut un creuset bref et très enrichissant. Et à cheval sur le temps, un moment de recueillement conduit à la célébration eucharistique.

Dans une ferveur mariale, toute la chapelle du Grand Séminaire Saint Gall de Ouidah s’émut au son de l’orgue et de la maestria de la Schola Cantorum. La célébration débuta avec l’allocution du père recteur, Père Raymond SOBAKIN qui n’a pas manqué de souligner la fierté des murs de ce séminaire de voir revenu, revêtu de l’épiscopat, l’ancien organiste qui, en ces mêmes lieux, les faisait frémir.  Il fit un clin d’œil particulier aux qualités de serviteur de la personne qui dépeignent sur sa devise épiscopale : « Ut ita et vos faciatis ». Ses mots se conclurent par le don d’une chasuble que Mgr enfila pour le reste de la célébration.

Dans son homélie, Mgr quant à lui, aborda l’entrelacement entre le dogme de l’immaculée conception et la conception puis la nativité de Jésus qui n’altèrent en rien la virginité de la vierge Marie. C’est ainsi que Dieu se rend cohérent en préparant de longue date celui à qui il destine une mission. En abordant par le fait la question de la vocation, il invita ceux qui se sentent fatigués, faibles dans leur chair à « se prosterner devant Lui et Lui dire « je suis ton serviteur. Que tout se passe pour moi selon ta volonté ». La célébration se poursuit gaiement jusqu’à sa fin laissant place aux agapes.

La journée tirait ondoiement ses derniers fils. Mais comme si elle n’était pas rassasiée d’événements, la clôture de l’année de Saint Joseph devrait la porter à son faîte. Il est 20h45. La cloche retentit. L’assemblée se retrouva à nouveau dans l’enceinte de la chapelle, sous la tour. A 21h commencèrent les rites pour une procession spirituelle en hommage à Saint Joseph au bout de laquelle Il fut introduit  dans sa nouvelle chapelle.

 Le 08 décembre 2021, une journée gourmande d’événements, un souvenir mémorable. La vierge et son époux, puis l’action de grâce de Mgr DATONOU…

Carlos Noudjiwou ALLOSSOU, Théo I

Poster un commentaire