mostbetmostbet kz1 winlucky jet casino4rabet pakistanmostbet casinomostbet kz4rabet bdpinup login1winpin up azmosbet casinomosbet1winpin-up kzlucky jet1win4rabet loginpin upmostbet azpin upmosbet4a betmostbet india1win aviator1win online1win lucky jetlacky jetpin up casino1win casinopin up bettingparimatchмостбет кзmostbetslot 1winaviator1 win india1win sayti1win kz1win slotspin up casino indiapin upmostbet aviatorlucky jetmostbetaviator mostbet1win cassinolucky jet xparimatchpin up indiamostbet aviator login
2

Colloque des 160 ans d’évangélisation continue du Bénin et des 10 ans d'”Africae Munus”: Mot d’accueil du Père Recteur

« Lève-toi Eglise en Afrique, famille de Dieu parce que le Père céleste t’appelle », ainsi commença le mot d’accueil  du Père Raymond SOBAKIN, recteur du grand séminaire Saint-Gall de Ouidah. Le colloque inauguré en ce 18 novembre, halte réflexive et prospective pour l’Eglise en Afrique et au Bénin, s’articule autour de deux Jubilés majeurs de notre Eglise : celui des 160 ans d’évangélisation au Bénin et celui des 10 ans de réception de l’Exhortation apostolique post-synodale Africae munus du Pape Benoît XVI. De fait, si ces jours sont une grande action de grâce, ils nous offrent aussi l’occasion d’opérer une rétrospection conséquente pour faire face aux défis qui sont ceux de l’Eglise au Bénin. Nos pères, les évêques ont eu l’intuition d’organiser ce colloque commératif  qui a pour objectif de retrouver les axes et les perspectives d’avenir autour du thème. « L’Eglise de Dieu au Bénin : 160 ans d’évangélisation Quelle foi pour quel peuple ? »

Le choix du grand séminaire de Ouidah est assez évocaateur. Il est le fruit du labeur des pionniers de l’évangélisation. C’est en effet, à Ouidah que le 18 avril 1861 accostèrent les premiers missionnaires. C’est également a Ouidah que le document suscité a été signé. Les communications s’harmoniseront dans une dynamique d’interdisciplinarité. Il s’agira, dans la même ligne que Africae munus, de chercher comment mettre dans le cœur des Africains la fermeté de s’engager en vérité dans le champ du Christ. Ceci appelle audace et créativité missionnaires. Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain. Face aux défis lancés, le Recteur se remet au Seigneur pour que les travaux puissent porter les fruits escomptés.

Fructueux colloque sous la motion de l’Esprit du Seigneur.

Saint-Gall le 18 novembre 2021 à 09h 16 min

Commentaires (2)

  1. Répondre
    Franck says:

    Bien.

  2. Répondre
    ACACHA Ariel says:

    Merci au Grand séminaire pour le travail louable. Vive la mission! Que la terre donne son fruit et que Dieu nous bénisse. Amen!

Poster un commentaire

error: Contenu protégé !!